jeudi 14 septembre 2017

"Show me" T1 Not Easy de Pascale Stephens



Editions BMR
Août 2016
18 Euros
432 Pages


Résumé:

Mina est le vilain petit canard de sa famille.
Elle est brune quand ses deux aînés sont blondes, rondes alors que ses soeurs fileraient des complexes à Miss monde en personne...
Etudiante en marketing le jour, serveuse dans un pub irlandais la nuit, Mina se sent à mille lieues des princesses de contes de fées... Jusqu'au jour où elle rencontre Connor, séduisant trentenaire, mystérieux et hors d'atteinte.
Pourquoi Mina a-t-elle l'impression que Connor la connaît mieux que personne?
Comment fait-il pour déceler en elle ce que personne ne voit jamais, et chambouler son univers?


Mon avis:

Je remercie les éditons BMR pour ce partenariat et la confiance qu'ils m'ont encore une fois accordé.

Pourquoi ce livre?

Au début, j'avoue que ce roman ne me tentait pas tant que ça, puis lorsqu'il a été proposé en partenariat, je me suis penchée un peu plus sur le résumé et je me suis décidée et j'ai bien fait!!

L'histoire?

Mina travaille dans un pub le soir afin de payer ses études de marketing. Un soir durant son service elle fait la connaissance de Connor, archétype du beau gosse. La petite trentaine, brun, chef d'entreprise, riche et beau comme un dieu, c'est l'homme parfait. Sauf que Mina, elle, est (selon elle) aux antipodes de la fille susceptible de lui plaire. Elle est ronde, brune et a très peu confiance en elle. Cependant elle se rend compte que Connor peut lui donner cette confiance en elle et qu'il arrive à la comprendre sur beaucoup de point. Et si il était la personne capable de donner un sens à sa vie?


Les personnages?

Je dois dire que le fait que Mina ne soit pas le stéréotype de la blonde parfaite apporte un côté très rafraichissant à la lecture. Certes, elle est ronde et après qu'est ce que ça peut faire? ça en fait un personnage tellement réaliste et auquel on peut aisément d'identifier.
Au début du roman, elle n'a vraiment pas confiance en elle, et son entourage familial n'est pas étranger à ça (Au passage, sa mère, quelle tête à claque!!!). Mais petit à petit, elle commence à prendre confiance en elle, elle sort de sa coquille et j'ai beaucoup aimé l'évolution du personnage. Certes Connor n'est pas étranger à sa transformation, mais elle l'amorce déjà un peu avant leur rencontre. ça prouve aussi que lorsque l'on se sent bien dans son corps ça se voit à l'extérieur. Mina est touchante, je me suis beaucoup attachée à elle. C'est un personnage qui paraît tellement réel, elle pourrait être l'amie de n'importe laquelle d'entre nous! Elle a également beaucoup d'humour, elle a une répartie acerbe et elle nous offre des situations qui m'ont fait assez rire!
Connor, même si lui ne déroge pas à certains stéréotypes, est un personnage que  j'ai apprécié pour la manière dont il met Mina en valeur. Tout au long du roman, il la sublime, l'aide à rayonner, passant presque au second plan à certains moments.

Le style de l'auteur?

Je découvrais ici Pascale Stephens et je n'ai vraiment pas été déçue. Elle a une écriture très dynamique, beaucoup de dialogues et pas mal d'actions. Les pages défilent rapidement et on ne s'ennuie à aucun moment. Comme dans beaucoup de romances, il y a des scènes de sexe explicites mais c'est toujours très bien écrit, jamais cru ou vulgaires.
Une chose est sûre, je lirai d'autres romans de cette auteure car j'ai beaucoup apprécié son style et l'histoire et les personnages qu'elle nous offre.

Mon avis final?

J'ai adoré tout simplement! Même si au début, elle ne me tentait pas plus que ça cette romance, j'aurais fait une grosse erreur de passer à côté. 
Le style est très agréable, les personnages sont attachants, la romance est mignonne et attendrissante, et l'auteure aborde des thèmes intéressants comme l'acceptation de soi et le poids du regard des autres. Une romance qui m'a fait passer un excellent moment de lecture et qui m'a permis de découvrir une auteure que je vais suivre désormais.
Bref, si vous aimez les romances, vous pouvez y aller les yeux fermés!


Ma note:
4.5/5




vendredi 8 septembre 2017

#La mère coupable de Caroline Fourment


Editions Mazarine
Mai 2017
165 Pages
15 €


Résumé:

La Mère coupable, c’est cet individu qui peut dans le même temps râler et faire des bisous, crier « Va dans ta chambre ! » et susurrer « Viens faire un câlin à Maman », qui hurle à mort quand l’ado fait couler l’eau trop longtemps, mais qui laisse la petite lumière allumée toute la nuit pour rassurer le petit dernier...
La Mère coupable, c’est vous, cette maman pleine de paradoxes inexplicables, qui tente de mener sa vie comme elle l’entend pour tordre le cou à la mère parfaite. Ajoutez-y un soupçon de crise de la quarantaine, quelques kilos en trop, un mari aimant mais souvent absent, un ex-petit ami qui refait surface, et une chanson d’amour des années 1980 qui vient interrompre la bande-son du quotidien de cette mère de famille perdue dans sa routine.
Sans jamais donner de leçon, l’auteure qui se cache derrière ce pseudo depuis la création de son blog croque avec humour et bienveillance la vie de famille #ensirotantunverredemojitopardi !


Mon avis:

Pourquoi ce livre?

Des copines m'ont offert ce livre à mon anniversaire et comme je venais de terminer un polar assez noir, j'avais besoin d'une lecture détente!

L'histoire?

Même si il y a un petit fil conducteur pas vraiment d'histoire, juste des petites anecdotes de la vie de maman, une maman avec 3 enfants!! Maman dans la quarantaine, active et qui court partout avec ses loulous. Il faut gonfler entre les devoirs, la cuisine, l'entretien de la maison, le boulot et accessoirement avoir une vie sociale!! 

Les personnages?

Toute la petite famille est représentée. Le papa, la maman, et les 3 enfants, une fille en plein adolescence Miss Nut, la seconde Miss Tarte aux maroilles et le petit dernier John Rambo. On suit le quotidien de toute la famille, avec ses joies, ses peines, ses situations drôlissimes et tellement déculpabilisantes!!

Le style de l'auteur?

Les chapitres sont courts, l'écriture est très rythmée et dynamique et c'est extrêmement drôle. Les anecdotes que nous offre la mère coupable sont très réaliste pour n'importe quelle maman et c'est raconté toujours avec beaucoup d'humour!! 

Mon avis final?

J'ai tout simplement adoré ce livre. Je n'ai connu cette blogueuse que récemment et maintenant, je vais la suivre assidûment. Avec ce roman, elle aide pas mal à déculpabiliser les maman, quand partout on est assommé de la vision de la maman parfaite. Non aucune maman n'est parfaite, on fait comme l'on peut, on s'adapté à ses enfants. Le plus important selon moi c'est de les aimer, le reste vient ensuite. Par le biais de ces anecdotes, Caroline Fourment nous montre que les situations que l'on peut vivre n'arrive pas qu'à nous!! De même que les questionnements qu'une femme peut avoir aux différents stades de sa vie.
Un livre que je conseille à toutes les maman, peut importe l'âge qu'elles ont!

Ma note:
5/5