jeudi 14 septembre 2017

"Show me" T1 Not Easy de Pascale Stephens



Editions BMR
Août 2016
18 Euros
432 Pages


Résumé:

Mina est le vilain petit canard de sa famille.
Elle est brune quand ses deux aînés sont blondes, rondes alors que ses soeurs fileraient des complexes à Miss monde en personne...
Etudiante en marketing le jour, serveuse dans un pub irlandais la nuit, Mina se sent à mille lieues des princesses de contes de fées... Jusqu'au jour où elle rencontre Connor, séduisant trentenaire, mystérieux et hors d'atteinte.
Pourquoi Mina a-t-elle l'impression que Connor la connaît mieux que personne?
Comment fait-il pour déceler en elle ce que personne ne voit jamais, et chambouler son univers?


Mon avis:

Je remercie les éditons BMR pour ce partenariat et la confiance qu'ils m'ont encore une fois accordé.

Pourquoi ce livre?

Au début, j'avoue que ce roman ne me tentait pas tant que ça, puis lorsqu'il a été proposé en partenariat, je me suis penchée un peu plus sur le résumé et je me suis décidée et j'ai bien fait!!

L'histoire?

Mina travaille dans un pub le soir afin de payer ses études de marketing. Un soir durant son service elle fait la connaissance de Connor, archétype du beau gosse. La petite trentaine, brun, chef d'entreprise, riche et beau comme un dieu, c'est l'homme parfait. Sauf que Mina, elle, est (selon elle) aux antipodes de la fille susceptible de lui plaire. Elle est ronde, brune et a très peu confiance en elle. Cependant elle se rend compte que Connor peut lui donner cette confiance en elle et qu'il arrive à la comprendre sur beaucoup de point. Et si il était la personne capable de donner un sens à sa vie?


Les personnages?

Je dois dire que le fait que Mina ne soit pas le stéréotype de la blonde parfaite apporte un côté très rafraichissant à la lecture. Certes, elle est ronde et après qu'est ce que ça peut faire? ça en fait un personnage tellement réaliste et auquel on peut aisément d'identifier.
Au début du roman, elle n'a vraiment pas confiance en elle, et son entourage familial n'est pas étranger à ça (Au passage, sa mère, quelle tête à claque!!!). Mais petit à petit, elle commence à prendre confiance en elle, elle sort de sa coquille et j'ai beaucoup aimé l'évolution du personnage. Certes Connor n'est pas étranger à sa transformation, mais elle l'amorce déjà un peu avant leur rencontre. ça prouve aussi que lorsque l'on se sent bien dans son corps ça se voit à l'extérieur. Mina est touchante, je me suis beaucoup attachée à elle. C'est un personnage qui paraît tellement réel, elle pourrait être l'amie de n'importe laquelle d'entre nous! Elle a également beaucoup d'humour, elle a une répartie acerbe et elle nous offre des situations qui m'ont fait assez rire!
Connor, même si lui ne déroge pas à certains stéréotypes, est un personnage que  j'ai apprécié pour la manière dont il met Mina en valeur. Tout au long du roman, il la sublime, l'aide à rayonner, passant presque au second plan à certains moments.

Le style de l'auteur?

Je découvrais ici Pascale Stephens et je n'ai vraiment pas été déçue. Elle a une écriture très dynamique, beaucoup de dialogues et pas mal d'actions. Les pages défilent rapidement et on ne s'ennuie à aucun moment. Comme dans beaucoup de romances, il y a des scènes de sexe explicites mais c'est toujours très bien écrit, jamais cru ou vulgaires.
Une chose est sûre, je lirai d'autres romans de cette auteure car j'ai beaucoup apprécié son style et l'histoire et les personnages qu'elle nous offre.

Mon avis final?

J'ai adoré tout simplement! Même si au début, elle ne me tentait pas plus que ça cette romance, j'aurais fait une grosse erreur de passer à côté. 
Le style est très agréable, les personnages sont attachants, la romance est mignonne et attendrissante, et l'auteure aborde des thèmes intéressants comme l'acceptation de soi et le poids du regard des autres. Une romance qui m'a fait passer un excellent moment de lecture et qui m'a permis de découvrir une auteure que je vais suivre désormais.
Bref, si vous aimez les romances, vous pouvez y aller les yeux fermés!


Ma note:
4.5/5




vendredi 8 septembre 2017

#La mère coupable de Caroline Fourment


Editions Mazarine
Mai 2017
165 Pages
15 €


Résumé:

La Mère coupable, c’est cet individu qui peut dans le même temps râler et faire des bisous, crier « Va dans ta chambre ! » et susurrer « Viens faire un câlin à Maman », qui hurle à mort quand l’ado fait couler l’eau trop longtemps, mais qui laisse la petite lumière allumée toute la nuit pour rassurer le petit dernier...
La Mère coupable, c’est vous, cette maman pleine de paradoxes inexplicables, qui tente de mener sa vie comme elle l’entend pour tordre le cou à la mère parfaite. Ajoutez-y un soupçon de crise de la quarantaine, quelques kilos en trop, un mari aimant mais souvent absent, un ex-petit ami qui refait surface, et une chanson d’amour des années 1980 qui vient interrompre la bande-son du quotidien de cette mère de famille perdue dans sa routine.
Sans jamais donner de leçon, l’auteure qui se cache derrière ce pseudo depuis la création de son blog croque avec humour et bienveillance la vie de famille #ensirotantunverredemojitopardi !


Mon avis:

Pourquoi ce livre?

Des copines m'ont offert ce livre à mon anniversaire et comme je venais de terminer un polar assez noir, j'avais besoin d'une lecture détente!

L'histoire?

Même si il y a un petit fil conducteur pas vraiment d'histoire, juste des petites anecdotes de la vie de maman, une maman avec 3 enfants!! Maman dans la quarantaine, active et qui court partout avec ses loulous. Il faut gonfler entre les devoirs, la cuisine, l'entretien de la maison, le boulot et accessoirement avoir une vie sociale!! 

Les personnages?

Toute la petite famille est représentée. Le papa, la maman, et les 3 enfants, une fille en plein adolescence Miss Nut, la seconde Miss Tarte aux maroilles et le petit dernier John Rambo. On suit le quotidien de toute la famille, avec ses joies, ses peines, ses situations drôlissimes et tellement déculpabilisantes!!

Le style de l'auteur?

Les chapitres sont courts, l'écriture est très rythmée et dynamique et c'est extrêmement drôle. Les anecdotes que nous offre la mère coupable sont très réaliste pour n'importe quelle maman et c'est raconté toujours avec beaucoup d'humour!! 

Mon avis final?

J'ai tout simplement adoré ce livre. Je n'ai connu cette blogueuse que récemment et maintenant, je vais la suivre assidûment. Avec ce roman, elle aide pas mal à déculpabiliser les maman, quand partout on est assommé de la vision de la maman parfaite. Non aucune maman n'est parfaite, on fait comme l'on peut, on s'adapté à ses enfants. Le plus important selon moi c'est de les aimer, le reste vient ensuite. Par le biais de ces anecdotes, Caroline Fourment nous montre que les situations que l'on peut vivre n'arrive pas qu'à nous!! De même que les questionnements qu'une femme peut avoir aux différents stades de sa vie.
Un livre que je conseille à toutes les maman, peut importe l'âge qu'elles ont!

Ma note:
5/5 


lundi 28 août 2017

"Un avion sans elle" de MIchel Bussi


Editions Pocket
Mars 2013
573 Pages
7.80 €


Résumé:

Lyse-Rose ou Emilie?  Quelle est l'identité de l'unique rescapé d'un crash d'avion, un bébé de 3 mois ? Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les média ont baptisée Libellule. Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l'histoire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.
Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu'à ce que les masquent tombent......

Mon avis:

Pourquoi ce livre?
J'ai trouvé ce livre d'occasion, et comme il fallait que je le lise dans le cadre d'un challenge, il n'est pas resté trop longtemps dans ma PAL (enfin rien qu'un an!!)

L'histoire?
Un crash d'avion dans le Jura dans les années 80 et pour seul survivant, un bébé de 3 mois. Mais voilà, deux bébés du même âge ont embarqué dans l'avion. L'une Lyse-Rose d'une famille aisée et Emilie enfant d'une famille beaucoup plus modestes. Les deux familles vont s'engager dans une bataille juridique afin de déterminer de quel bébé il s'agit car dans ses années là pas de test ADN possible... 18 ans plus tard, nous suivons l'enquête faite par un détective privé par le biais de son journal, pour enfin savoir qui de Lyse-rose ou de Emilie a survécu.

Les personnages?
A vrai dire, je pense que c'est là le point négatif que je relèverai vraiment c'est que je ne me suis attachée à aucun des personnages... Certains sont fortement antipathiques, détestables, d'autres m'ont fait pitié. Le personnage de Lylie sort peut être du lot. Elle m'a beaucoup touché, dans sa quête d'identité, 18 ans après. Comment peut on se construire sans réellement savoir qui l'on est. Même si il est vrai que l'on sent vraiment toute la détresse des familles, le déchirement qu'elles ressentent, elles ont perdu des enfants, et les voilà obligées de se battre pour récupérer un bébé dont elles sont chacune persuadée qu'il s'agit du leur... Et chacune a sa manière bien à elle de gérer ça! Malgré ça, j'ai été hermétique à leurs émotions... (Moi sans coeur??!! lol)

Le style de l'auteur?
J'ai beaucoup apprécié le style de Michel Bussi, dont c'était le premier roman que je lisais. Il est clair, précis, incisif. Il alterne les moments présents et les moments où l'on suit l'enquête par le biais du journal intime. Donc même si ce roman n'aura pas été le coup de coeur que j'attendais, je suis sûre et certaine que j'en lirai d'autres!

Mon avis final?
Une bonne lecture, un style qui m'a beaucoup plus, mais des personnages auxquels je ne me suis pas attachée et une fin qui ne m'aura pas retournée le cerveau, même si je l'avoue, je ne l'avais pas vu venir parmi les nombreux scénarios que j'avais élaboré. Je comprends que certains aient eu un coup de coeur avec ce roman, l'enquête est bien menée et le lecture est bien tenu en haleine au fil des pages mais je m'attendais à une fin Waouh que je n'ai pas eu! Malgré tout, je retenterai cet auteur, on m'a d'ailleurs prêté Nymphéas Noirs dont j'entends souvent que c'est son meilleur!

Ma note:
3.5/5




mercredi 23 août 2017

#Lecture des Loulous 3 "Crinoline l'école des princesses" T1 de Serge Carrère et Grégory St Félix


Editions Le gâteau sur la cerise
Juillet 2017
56 Pages
10.50 €


Résumé:

Une BD féerique qui raconte le quotidien et les aventures de petites filles presque comme les autres (Cendrillon, Mulan, Blanche Neige) qui apprennent à devenir de vraies princesses à l’école Crinoline ! Pocahontas vient de perdre sa grand-mère « Fleur des Bois » qu’elle adorait. Les princesses du club des « Étoiles filantes » vont comprendre que l’amitié est un bien précieux qui permet de se soutenir les unes les autres… malgré les petites jalousies qui peuvent se révéler lors d’évènements importants.


Mon avis:

Je remercie les éditions Le gâteau sur la cerise et Livraddict pour ce partenariat!

La couverture toute colorée et girly (et rigide!) annonce la couleur, nous sommes dans une histoire destinée aux petites filles qui rêvent de princesses!
Sous forme de BD, nous allons suivre les aventures des princesses à l'école Crinoline, école spécialement conçues pour elle.

Lors de la rentrée, toutes les amies se retrouvent mais Pocahontas manque à l'appel. Aussitôt ses copines se demandent pourquoi elle n'est pas là. Lorsqu'elle revient, elle leur apprends que sa grand mère adorée est partie, elle est donc très triste.

Même si cette perte va servir de fil rouge à ce premier tome, l'histoire est découpée en petits chapitres avec chacun une petite aventure ( L'esprit de Noel, Une paisible sortie...).
Le récit est court, il n'y a pas de grandes tirades dans les bulles, donc c'est facile à appréhender pour les enfants qui lisent ce livre. C'est une histoire pleine amitié, mais aussi de chamailleries (comme souvent dans un groupe de jeunes filles!!), c'est tout plein de douceur mais aussi de couleurs!
En effet, les dessins sont simples, épurés, avec un petit côté qui n'est pas sans rappeler les manges. C'est très coloré, les traits sont harmonieux, c'est mignon tout plein!

Le petit bonus à la fin de l'histoire, un petit carnet d'activité avec une recette, des jeux, du coloriages, une petite présentation des personnages... de quoi amuser les enfants dans la continuité de l'histoire qu'ils viennent de lire! 
Ma fille de 8 ans 'est jeté sur ce livre dès son retour de vacances!


Ma note:
4/5

dimanche 23 juillet 2017

"Take your chance" de Kessilya


Editions BMR
Juillet 2017
Format Ebook
9.99 Euros


Résumé:

Ne jamais faire ce que le monde attend de nous. Rester en contact quoiqu'il arrive. Ne jamais, jamais, jamais sortir avec un mec plus jeune que nous. Les règles que Zoé a établies avec sa meilleure amie sont claires, faciles à suivre. Décidée à profiter de la vie, elle a ajouté une bonne résolution à sa liste: trouver un homme qui lui fera oublier son douloureux passé amoureux et envisager un avenir dépourvu de drames. Mais c'est sans compter avec le retour d'Alec, son premier amour, celui qui l'a quitté sans explications six ans plus tôt. 
Quand il réapparaît subitement pour solliciter ses services de coach personnel, passé et présent se mélangent.... et la vie semble offrir à Zoé une chance d'obtenir enfin les réponses aux questions qui la hantent. Saura-t-elle la saisir? Et si l'incertitude était moins lourde à supporter que la vérité? 


Mon avis:

Je remercie les éditions BMR et le site Net Galley pour ce partenariat!

Je dois avouer que je me suis lancée dans ce roman sans réellement avoir lu la quatrième de couverture. Je savais juste qu'il était histoire d'un retour d'un ex parti quelques années plus tôt sans explications. Et j'ai bien fait de ne pas trop en savoir comme ça je n'en ai rien attendu et au final cette romance a frôlé le coup de coeur.

Zoé et Alec ont grandi ensemble malgré une différence d'âge de 3 ans. Ils ont été copains, puis meilleurs amis puis ils se sont mis en couple à l'adolescence. Et du jour au lendemain, Alec part sans laisser la moindre explication à Zoé. 6 ans plus tard, alors que celle ci profite de la vie avec sa meilleure amie Luna, qu'elle pense enfin pouvoir retomber amoureuse, Alec réapparaît, bien décidé à se rapprocher de Zoé et lui donner les explications qu'elle attend.

J'ai commencé ce livre tranquillement, me disant que ce serait une petite romance parfaite pour la saison et au final, je me suis retrouvée embarqué dans un océan d'émotions. 
Au fil des pages, on suit Alec et Zoé lors des retrouvailles, qui sont loin d'être calme au vue de la manière dont ils se sont séparés. On sent beaucoup d'électricité entre eux. Il y a toujours pas mal d'attirance mais le ressentiment et la colère de Zoé sont tellement forts. Elle est meurtrie au plus profond d'elle même.
Puis petit à petit, comme on s'en doute, ils vont se réapprivoiser et faire table rase du passé. Mais ce dont le lecteur ne se doute absolument pas, c'est de la révélation que nous réserve l'auteur. Elle nous prend et nous retourne comme une crêpe. Je me suis retrouvée complètement ahurie devant ma kobo! 

Et à partir de là, notre lecture prend un tout autre tournant. Déjà, on lit avec avidité parce qu'on veut savoir le fin mot et on a une empathie énorme pour les personnages.
Zoé et Alec sont des personnages très attachants que j'ai pris plaisir à lire et à suivre. Leur histoire est à la fois douce, mignonne et déchirante. Après la révélation, on les aime d'autant plus et on se demande clairement pourquoi Kessilya leur fait vivre ça!! 
Les personnages secondaires sont également très important à l'histoire, chacun à son petit rôle à jouer. J'ai particulièrement apprécié Mat avec son esprit protecteur et grand frère et Luna, avec son caractère survolté et totalement loufoque. C'est le style de meilleure amie que l'on adore toute avoir!

Dans ce roman, l'auteur nous offre une histoire où tout est parfaitement pensé et étudié. On sent qu'elle a pensé à tout, comme une araignée qui tisse sa toile méticuleusement.
Son style est vraiment agréable et addictif et avec la romance qu'elle nous offre, elle nous sort des sentiers battus, elle malmène ses personnages et ses lecteurs avec!
Comme Tessa Wolf avec I Hate U Love Me, BMR nous offre une romance difficile à oublier, des personnages attachants, une histoire qui nous fait vivre une pléiade d'émotions. 
Si vous cherchez pour l'été une romance avec une série de révélations et retournements de situation, une lecture addictive amenée par une écriture rythmée, je vous conseille Take Your Chance de Kessilya.

Ma note:
4.5/5




mercredi 19 juillet 2017

"Colocs (et plus)" de Emily Blaine


Editions Harlequin
Mars 2016
402 Pages
7.50 Euros


Résumé:


Parfois, les hommes font vraiment des choses stupides. Comme noter le prénom de leur conquête d’un soir au creux de leur main pour ne pas l’oublier au réveil, par exemple. Ou bien promettre de ne jamais toucher à la sœur de leur meilleur ami. Connor n’échappe pas à la règle. Connor, c’est le meilleur ami de mon frère. Le mec le plus canon que j’aie jamais rencontré. Et accessoirement l’heureux élu avec qui je me suis honteusement envoyée en l’air j’ai passé un délicieux moment lors d’une soirée très arrosée à la tequila. Une nuit intense, passionnée, mémorable… suivie d’une douche froide quand il a compris qui j’étais et qui j’allais devenir – sa colocataire. Là, il a vraiment eu l’air paniqué. Je me demande bien pourquoi : a-t-il peur que je révèle notre petit secret à mon frère ? À moins qu’il ne redoute que nous ne succombions une fois de plus à la tentation…

Mon avis:

Pourquoi ce livre?
J'avais besoin d'une lecture doudou et on m'a conseillé cette auteur, mon choix s'est donc porté sur ce titre! Je remercie d'ailleurs mon amie Plume de me l'avoir conseiller!

L'histoire?
Connor est un jeune chef qui ne s'encombre pas avec les relations amoureuses. Il couche avec des femmes et ne s'attache jamais. Un soir, il rencontre Maddie dans un bar, ils couchent ensemble et se séparent. Quelques mois plus tard, il retrouve Maddie chez lui, c'est en fait la petite soeur de son meilleur ami Austin qu'il n'a pas vu depuis des années. Entre le pacte entre les deux amis de ne jamais toucher aux soeurs et son attirance pour Maddie qui doit habiter chez eux quelques semaines, la cohabitation s'annonce compliquée!

Les personnages?
J'ai beaucoup apprécié Maddie et Connor. Connor on le sent rapidement perdre pied et être attiré par Maddie même si il fait tout pour résister! Il est tiraillé entre son amitié pour Austin et son attirance pour Maddie même si il se rend compte de la différence d'âge entre eux. Même si il est très beau, Emily Blaine ne nous dépeint pas le bad boy parfait et pour une fois dans une romance c'est agréable! Maddie malgré son jeune âge fait preuve d'une grande maturité, elle a la tête sur les épaules. Elle assume son attirance pour Connor, peut importe ce que les gens en pensent! Tous les deux sont tout mignons et leur histoire d'amour est comme une évidence.
J'ai également beaucoup apprécié les personnages secondaires, particulier Ben et Ashley, même si cette dernière est véritablement une tête à claque!!! Mais à tous les deux surtout, ils amènent beaucoup de piquant à l'histoire.

Le style de l'auteur?
C'était là mon premier Emily Blaine et certainement pas le dernier!! Son écriture est très agréable à lire, très dynamique et surtout et c'est là son point fort à mon sens, très drôle. Par des situations, des dialogues, Emily Blaine amène beaucoup d'humour à son histoire et j'ai adoré ça! Même si comme dans la grande majorité des romances, il n'y a pas vraiment de grosse surprise, c'est très agréable à lire et ça tient essentiellement au style de l'auteur.

Mon avis final?
J'ai beaucoup apprécié ma lecture. J'avais besoin d'une lecture doudou et c'est exactement ce que j'ai trouvé ici. Un roman sans prise de tête, qui nous fait nous sentir bien. Une petite romance parfaite pour l'été et une chose est sûre, c'était ici mon premier Emily Blaine et ça ne sera certainement pas le dernier. Une auteur française qui écrit de la romance drôle et douce à la manière d'une Kristan Higgins, pourquoi s'en priver!!

Ma note:
4/5

samedi 15 juillet 2017

"Chasing red" de Isabelle Ronin


Editions BMR
Juin 2017
18 Euros
410 Pages


Résumé:

Il est la dernière chose qu'elle souhaite dans sa vie.
Elle s'attend à ce qu'il la déçoive et la quitte.
Il va tout faire pour rester.
Elle est de feu, il veut être consumé.

Caleb est la star de l'université. Il est beau, riche et insouciant. Aucune fille ne lui résiste. Aucune, sauf Veronica Stratfford, alias Red, qui occupe toutes ses pensées depuis qu'il l'a vue danser, tellement irrésistible dans sa robe rouge. 
Quand il découvre que "Red" s'est fait expulsée de chez elle et n'a plus nulle part où dormir, Caleb lui propose de loger dans son immense appartement. Mais la jeune femme est difficile à apprivoiser. Elle n'attend jamais rien de personne. Ou plutôt si: elle s'attend toujours à ce qu'on abandonne.


Mon avis:

Ce livre m'intriguait depuis sa sortie, mais les avis assez mitigés que j'avais vu passer m'avait un peu refroidie. Mais finalement, je me suis lancée et mon avis suit la grande majorité...

Caleb rencontre Veronica dans un bar, il la remarque de suite alors qu'elle est en train de danser sur la piste vêtue d'une robe rouge. Il lui donne le surnom de "Red". Apprenant que celle ci vient de se faire virer de son appartement, il décide de l'accueillir chez lui. Il va rapidement tomber sous son charme mais elle ne veut pas succomber, Caleb étant précédé par une belle réputation de tombeur!

En fait, la chose qui m'a vraiment dérangée avec ce roman, c'est la rapidité avec laquelle les événements s'enchaînent. J'ai trouvé que tout allait beaucoup trop trop vite, comme si j'étais dans un train qui ne s'arrêtait jamais. C'était vraiment déconcertant, j'avais envie d'appuyer sur le frein et de dire aux personnages calmez vous deux minutes et posez vous. C'est une sensation assez difficile à expliquer mais c'est vraiment ce que j'ai ressenti...

Hormis cela, ça a été une plutôt bonne lecture, même si l'auteur use et abuse du cliché du genre qu'est le new adult et je n'ai pu m'empêcher de lever les yeux au ciel à de nombreuses reprises!
Cependant, le style est très agréable et Isabelle Ronin nous offre des personnages très intéressants et attachants. 
Caleb est un héros tout mignon, pas bad boy pour un sou, fils de bonne famille à qui tout parait simple mais que j'ai senti très seul au fond. Lorsqu'il rencontre Red, c'est comme un vent d'air frais ou un rayon de soleil qui entre dans sa vie. 
Veronica est terriblement attachante. Elle ne fait confiance à personne (et pour cause, on en apprend un peu plus au fil des chapitres) et pourtant Caleb réussit à percer sa carapace.
Certaines fois, elle ne réfléchit pas assez et agit à l'instinct, elle devrait essayer d'analyser un peu plus les choses, mais bon sans ça, on aurait pas ces scènes de déchirements et de conflits que l'on aime tant...

Si j'ai trouvé que le début était bien trop rapide, j'ai beaucoup plus apprécié la fin, où l'on apprend bien plus de choses, les personnages se dévoilent de plus en plus et on termine sur une situation totalement inattendue (pour moi en tout cas, je ne l'avais pas vu venir!), qui a su titiller mon intérêt et je pense que je lirai donc le second tome!

Pour résumer, une lecture en demi teinte donc avec des personnages très intéressants, une plume agréable mais l'auteur a eu du mal à prendre le temps et à tout mettre en ordre. Cependant avec cette fin prometteuse, je suis tentée de découvrir le second opus dont la sortie est prévue pour le mois d'août 2017!


Ma note:
3/5